Le guide pour bien choisir son canapé

  • 14/04/2021

Voici venu le jour-j. Vous vous apprêtez à aller choisir votre cher canapé. Celui dans lequel vous passerez vos dimanches après-midi ou recevrez vos amis pour des soirées tout en convivialité. On l’aura compris : le canapé est une pièce maîtresse et non-négligeable d’un intérieur, quel qu’il soit. À ce titre, son choix s’avère souvent cornélien. Et pour cause : ses multiples fonctions induisent un grand nombre de critères à prendre en compte. Or, pour opérer le tri, il est impératif de se poser les bonnes questions, et ce, dans le bon ordre. Car si l’on est facilement attiré par la dimension esthétique du choix, cet aspect n’est pourtant pas le premier auquel vous devez songer. Comment choisir son canapé ? Nous vous présentons aujourd’hui le guide du néophyte en la matière. Détails ci-dessous.

→ Tous les canapés

Définissez vos besoins

La taille

Première question - et pas des moindres - attardez-vous sur les dimensions, et pas seulement sur celles de votre canapé. Un conseil : commencez par celles de votre porte d’entrée, voire de votre ascenseur. Avant d’arriver à destination, il est en effet fort probable que votre nouveau meuble ait à passer ces points d’étape. Il serait dommage qu’il ne franchisse pas le seuil ou demeure misérablement bloqué au rez-de-chaussée…
Bien évidemment, établissez ensuite précisément l’espace dont vous disposez dans votre salon (ou dans la pièce concernée). À ce sujet, n’hésitez pas à téléphoner à un magasin revendeur ou à vérifier les dimensions de votre canapé sur différents sites internet, lorsque cela vous est possible. Cette démarche vous permettra non seulement de comparer vos mesures, mais également de repérer d'éventuelles coquilles. Même si cela est rare, vous n’êtes jamais à l’abri d’une erreur de saisie sur les plateformes en ligne. Des plateformes dont les visuels sont parfois différents les uns des autres, ne serait-ce qu’en raison de la mise en scène dans laquelle le meuble en question est intégré. En résumé, n'hésitez pas à approfondir vos connaissances vis-à-vis du produit. Cela pourrait potentiellement vous épargner de grosses déconvenues.

Vient ensuite la question des préférences - là encore, en termes de taille. Préférez-vous un canapé deux, trois voire six places ? Si le choix vous importe peu, sachez que de nombreuses modélisations 3D sont disponibles sur le net. Ces dernières vous permettent de recréer virtuellement votre salon et de tester moult aménagements avant de passer à l’achat.

Par ailleurs, elles vous aideront à projeter ce meuble au sein de votre décoration préexistante. Au-delà de savoir si l’objet de vos désirs entre dans votre salon, vous devez également vous assurer de conserver une certaine harmonie visuelle. Un modèle gigantesque au sein d’un petit salon engloutirait vraisemblablement tout l’espace, par exemple. À l’inverse, un canapé équipé d’un dossier bas ou de pieds surélevés créera un effet d’optique, lié à la lumière qu’il laissera passer de part et d’autre. De fait, votre pièce semblera plus spacieuse et aérée.

Le type

Dans un second temps, songez au type de canapé dont vous avez besoin. Ce choix est notamment lié à votre mode de vie et à l’usage que vous ferez de cette future acquisition.

Avez-vous des enfants et/ou des animaux ? Besoin d’un couchage supplémentaire ? De rangements supplémentaires ? Organisez-vous régulièrement des soirées ? En fonction des réponses apportées à ces différentes questions, vous aurez déjà un aperçu du type de canapé qui vous conviendrait le mieux.

Sachez, par exemple, que la présence d’enfants et/ou d’animaux est généralement porteuse de répercussions sur ce meuble en particulier. En l’état, il sera plus exposé au risque de taches, de salissures voire de casses. Idem pour les adeptes de soirées.

Canapé fixe ou canapé convertible ?

Il existe plusieurs types de modèles convertibles. Nul affolement, cependant : pour trouver celui qui vous correspondra le mieux, il suffit de déterminer la fréquence de couchage.

Ainsi, si vous souhaitez vous en servir comme d’un lit quotidien, il est souhaitable d’opter pour un modèle confortable - à lattes ou à sommier métallique. De même, prêtez attention à votre matelas dont l’épaisseur doit se situer aux alentours de 16 cm.

Si, au contraire, il s’agit d’un couchage d’appoint, ces exigences peuvent être revues à la baisse. Du reste, les canapés convertibles disposent parfois d’atouts supplémentaires, à l’image d’un coffre de rangement.

Un bémol cependant : le confort, souvent moindre que celui d'un canapé fixe. Aussi, si votre utilisation d'un modèle convertible risque de s'avérer fortement épisodique, prenez le temps de considérer l'option de la version fixe. À l'usage - surtout si vous recevez finalement peu - cette dernière sera indéniablement plus agréable à votre assise.

Canapé droit ou canapé d’angle ?

Ici aussi, la question dépend de vos besoins. En l’occurrence, le choix d’un canapé d’angle peut parfois être intéressant si vous cherchez à gagner de l’espace. De même, si votre famille est nombreuse, un modèle avec angle dispose souvent d’un plus grand nombre d’assises que son alter go “droit”.

Songez au confort

Ne transigez pas sur le confort. Vous vous en mordriez les doigts. A priori, vous garderez longtemps cette nouvelle acquisition. Il serait ennuyeux que vous n’ayez même plus envie de vous y asseoir.
À ce sujet, trois éléments sont à scruter de près : la suspension, le garnissage et la structure.

La suspension

Les options ne manquent pas : lattes, ressorts ou encore sangles élastiques… Les personnes regardantes sur la souplesse jetteront vraisemblablement leur dévolu sur des sangles élastiques et entrecroisées. À l’inverse, celles qui préfèrent la fermeté s’orienteront vers les ressorts.

Le garnissage

Là aussi, différents choix s’offrent à vous. Les alternatives en matière de garnissage diffèrent principalement par leur niveau d’entretien, leur confort et leur fermeté d’assise. Les canapés garnis en mousse présentent une assise plus ferme, ainsi qu’une allure davantage structurée. On estime généralement qu’ils perdront environ 15 % de leur « fermeté » au cours de leurs six premiers mois.

Le garnissage à base de plumes, lui, est plus onéreux. Logiquement, il induit donc une assise plus moelleuse et confortable. De plus, ce rembourrage est d’origine naturelle. De fait, s’ils sont correctement entretenus, les canapés garnis de plumes dureront plus longtemps.

La structure

Grossièrement, il s’agit du squelette du meuble. Il lui donne sa forme et garantit - en partie - sa solidité.

Les modèles haut de gamme sont fabriqués en bois massif. Sans aller jusque-là, sachez que le hêtre compte parmi les matériaux les plus robustes. À la différence du pin, par exemple.

Si vous souhaitez vous assurer de la qualité de votre canapé, cherchez la norme NF (pour “norme française”). Il s’agit d’un label de qualité décerné par des professionnels, lesquels soumettent les produits à des pressions, comme à des usures répétées. Sa mention est donc un gage certain de sécurité.

Choisissez soigneusement le revêtement

Souvent influencé par la dimension esthétique - et à juste titre - le choix du revêtement doit toutefois prendre en compte certaines considérations pratiques.

Le canapé en matière naturelle

Le coton est le tissu le plus répandu. Le concernant, l’offre est quasi infinie en matière de coloris et de motifs. Peu cher, il présente également l’avantage non-négligeable de ne pas attirer la poussière. En cas d’accident, un bête chiffon suffit généralement à absorber le sinistre. À ce sujet, si vous redoutez les incidents à répétition - si vous avez des enfants, notamment - notez que vous pouvez également opter pour une version déhoussable.

Si vous n’appréciez pas le coton, d’autres options existent, à l’image du lin. Un inconvénient ? Le coton et le lin auront sans doute tendance à se détendre avec le temps.

Le canapé synthétique

Le revêtement synthétique est assurément celui qui vous offrira l’éventail de choix le plus vaste : aspect cuir, velours, laine… Sans être authentiques, ces options sont plutôt résistantes à condition - une fois encore - de les entretenir.

Le canapé en cuir

S’il est un revêtement qui vieillira “bien”, c’est le cuir. Attention, ce phénomène n’a toutefois rien de magique. Pensez donc à protéger votre canapé à l’aide d’un traitement spécial, afin qu’il garde toute sa beauté. Pour le nettoyer, inutile de recourir à des méthodes hautement élaborées : découvrez comment nettoyer votre canapé en cuir.

L’inconvénient de ce choix - on le devine - tient essentiellement au prix élevé du cuir. Si ce dernier est définitivement hors de votre budget, songez à vous tourner vers les modèles en PVC. Leur allure peut approcher celle de leurs homologues parés de cuir véritable. Ayez néanmoins à l’esprit qu’ils seront évidemment moins confortables et résistants.

Ce qu’il faut retenir

Vous l’aurez compris : le choix d’un canapé peut, certes, s’avérer cornélien. Il n’en demeure pas moins fondé sur des critères concrets et objectifs. Si vous avez des difficultés à y voir clair, procédez par ordre et concentrez-vous en premier lieu sur les questions de taille et de type. Puis opérez votre choix parmi cette pré-sélection. Par ailleurs, nous ne le dirons jamais assez, mais la meilleure des démarches est celle de se rendre en magasin, afin de tester le futur compagnon de votre salon. Enfin - quel que soit le revêtement pour lequel vous opterez - n’oubliez pas que l’entretien de votre canapé est indispensable… Surtout si vous ne souhaitez pas devoir en changer dès l'année prochaine.

Guide canapé

Découvrez de nombreuses informations autour du canapé : son histoire, ses usages, comment bien le choisir ou encore comment l'entretenir.

Newsletter

Entrez votre e-mail ci-dessous pour obtenir de l'inspiration déco et des bons plans pour l'achat d'un canapé.